Musique

Retour du swing : Comment perfectionner sa technique ?

Genre musical et danse née dans les années 1920 aux USA, le swing connaît un regain d’intérêt depuis quelques années. Importé en France vers 1945, il était tombé en désuétude dans les années 1975 avant de refaire surface aujourd’hui. Les cours de swing sont de plus en plus prisés par les amateurs et professionnels de la danse. Si le swing séduit plus les trentenaires, cette danse fait énormément bouger et demande de l’exercice. Pour perfectionner sa technique, il faut vraiment s’investir et utiliser des astuces. Comment y arriver ?

Travailler avec un bon instructeur

Solliciter les services d’un bon instructeur doit être le premier réflexe lorsqu’on souhaite se perfectionner. Pourquoi ? Un bon instructeur est à la fois un pédagogue et un professionnel. Que vous soyez débutant ou amateur, l’instructeur vous fera progresser si vous êtes déterminé à aller de l’avant. Avec lui, vous allez mieux vous entraîner et rester concentré sur vos objectifs. Vous n’aurez pas peur de faire des erreurs lors des répétitions, parce qu’il est là pour vous corriger, vous assister. Avec lui, vous avez la possibilité de poser toutes sortes de questions sur les mouvements et enchaînements. Pour avoir des bons instructeurs à votre service, Rock’Caliente est une école adaptée à vos besoins. Elle propose des professeurs reconnus à l’international.

Le rôle du professeur, ce n’est pas de vous rabaisser, mais plutôt de vous encourager, quelles que soient vos difficultés. Pour cela, il vous écoute, vous observe, vous guide et communique régulièrement.

Quand on cherche à se perfectionner, avoir à ses côtés un instructeur offre d’autres avantages :

  • On est plus réceptif ;
  • On se sent privilégié ;
  • On capte toute l’attention du pédagogue ;
  • On se sent en confiance ;
  • On acquiert plusieurs techniques.

Observer attentivement l’instructeur

Vouloir se perfectionner exige de faire des sacrifices. Il faut se donner à fond et être disponible. Mais, il faut surtout apprendre à bien observer. Puisque, cela ne sert à rien d’être motivé, mais distrait. Vous devez bien suivre le professeur lorsqu’il exécute les mouvements. De nombreux danseurs s’empressent généralement d’imiter l’instructeur dans la précipitation. Non, c’est une erreur à ne pas commettre. Suivez attentivement la démonstration du pédagogue et ses pas de danse, sans perdre le fil. Cela permet de bien mémoriser.

Se focaliser sur un seul élément

Les danseurs amateurs commettent régulièrement cette erreur. Excités, pressés, distraits, ils veulent copier rapidement tous les gestes du professeur, de la tête aux pieds. En agissant ainsi, vous risquez de patauger. Il est plus judicieux de se focaliser sur un seul élément à la fois, une seule partie du corps. Cela permet au cerveau d’assimiler plus facilement. Toutefois, on ne vous demande pas d’ignorer complètement les autres parties du corps ou les autres mouvements. Il faut apprendre une seule chose à la fois pour se donner la chance d’y aller bien et correctement. Mais, les danseurs professionnels, eux, peuvent fixer leur attention sur plusieurs éléments à la fois, puisqu’ils ont de l’expérience.

Écouter régulièrement du swing

Si vous voulez perfectionner votre technique de swing, vous devez vous familiariser avec ce genre musical. Vous devez écouter régulièrement cette musique pour améliorer votre chorégraphie. En réalité, il s’agit de vous imprégner du rythme en familiarisant vos oreilles. Quel est le but recherché ? Cette astuce permet de :

  • Éveiller les sens ;
  • Créer un lien entre la musique, l’esprit et les mouvements ;
  • Connaître et mémoriser le rythme.

En somme, quand on se familiarise avec la musique, les mouvements du corps deviennent plus fluides. On exécute alors naturellement les pas de danse et l’on s’ouvre les portes de la perfection.

S’entraîner et répéter la chorégraphie

Comment ne pas s’entraîner et répéter quand on veut s’améliorer et perfectionner sa technique ? La répétition développe les aptitudes, c’est une évidence. Plus on s’entraîne, plus on améliore ses performances. Comme qui dirait, rien ne peut remplacer la pratique. Car, le corps humain a une mémoire. C’est cette mémoire qu’il faut solliciter en répétant inlassablement les chorégraphies. De plus, le swing sollicite énormément les mouvements corporels. Il fait faire de l’exercice et avoir de l’énergie parce que le pratiquant bouge sur des rythmes parfois endiablés. Pour perfectionner sa technique, il faut donc façonner son corps et l’obliger à être endurant.

S’investir énormément et ne pas tricher

Les entraînements ne doivent pas se transformer en séance de bavardage avec des potes. Vous devez également vous déconnecter des réseaux sociaux pendant les répétitions afin de ne pas être perturbé. Le mieux à faire, c’est d’éteindre votre smartphone. Car, si vous trichez, votre corps va vous lâcher et vous ne parviendrez à rien. Vous devez prendre toutes les dispositions nécessaires pour vous focaliser uniquement sur votre objectif.

S’étirer et entretenir le corps

Le swing sollicite tout le corps : bras, jambes, genoux, chevilles. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de faire des étirements et de s’échauffer avec de commencer à danser. Cela permet de préparer le corps et d’éviter les lésions musculaires. Vous devez également faire la même chose lorsque vous finissez l’entraînement afin de dénouer les tensions. On conseille également aux danseurs de pratiquer une activité physique (course à pied, gymnastique…) pour renforcer le corps.

S’inscrire dans un groupe de danse

Les groupes de danse offrent des espaces qui permettent aux pratiquants de s’exprimer, de progresser et de se perfectionner. Dans un groupe discipliné, les membres se soutiennent mutuellement et prennent du plaisir à danser. Vous fréquenterez des gens motivés qui vous aideront sûrement à franchir des paliers. Les répétitions de groupe deviennent alors de vraies séances d’entraînement où l’on prend le temps d’observer les autres. On suit le leader, on apprend des plus forts et on essaie de copier les techniques des autres.

Quand on est en retard par rapport aux autres, on le remarque facilement. Cela pousse à redoubler d’ardeur, à se surpasser. Quand on est au-dessus du lot, on devient un guide pour les autres. Mais, on ne finit jamais d’apprendre.

Par ailleurs, il est conseillé d’éviter les groupes où il y a une forte rivalité entre les membres. Si l’environnement est malsain, vous risquez de stagner. C’est pourquoi vous devez prendre le temps de bien choisir votre groupe pour danser le swing.

Participer aux stages des grands chorégraphes

Les grands chorégraphes organisent très souvent des stages pour les danseurs, quel que soit leur niveau. Participer à ces stages peut vous permettre de perfectionner votre technique de danse. Pourquoi ? Simplement parce que vous allez rencontrer à la fois des professeurs, des danseurs expérimentés et des gens motivés. À ces rendez-vous, en plus de vous mesurer aux autres, vous avez donc la possibilité de :

  • Élever votre niveau ;
  • Connaître vos forces, vos limites ;
  • Apprendre des autres ;
  • Suivre des cours accélérés, mais édifiants.

En somme, ces stages permettent de tester votre niveau et d’enrichir votre expérience.

S’entraîner avec un partenaire

Certaines personnes sont stressées à l’idée de rejoindre un groupe de danse ou une école. Elles ont peur d’être jugées, de se sentir ridicules. Par contre, d’autres personnes n’arrivent pas à rejoindre une communauté parce qu’elles sont trop surchargées par le travail, les affaires… Dans ces cas, la meilleure option reste l’entraînement avec un partenaire ou un ami, on s’entraide, on se soutient mutuellement et on s’encourage. C’est la meilleure façon de progresser et de perfectionner sa technique.

Suivre des cours d’autres danses

À la base, le swing (genre musical) est un courant du jazz. Le swing regroupe plusieurs danses qui ont vu le jour dans les années 1920 aux USA :

  • Le Charleston ;
  • Le Lindy Hop ;
  • Le Balboa ;
  • Le West Coast Swing ;
  • Le Boogie-Woogie ;
  • Le Collegiate Shag…

Aujourd’hui, le swing s’est enrichi avec des notions de danses modernes telles que le jazz moderne, le West Coast Swing ou le jazz moderne. Si vous arrivez à pratiquer ces danses, vous allez non seulement développer vos qualités rythmiques. Mais, vous allez réussir aussi à perfectionner votre technique.

Cavalier ou cavalière : apprendre les deux rôles

Le swing se pratique seul ou en équipe. Si vous optez pour la danse en couple, vous serez soit un cavalier, soit une cavalière. Le cavalier, c’est le leader. C’est lui qui guide la danse et oriente l’autre partenaire. Il peut s’agit d’un homme comme d’une femme. Quant à la cavalière, c’est le danseur qui suit les orientations du leader. Ici, également, tout le monde peut endosser ce rôle. Pour développer votre coordination et perfectionner votre technique, vous pouvez apprendre les deux rôles. Ce sera forcément un plus pour vous.

Avoir une bonne estime de soi

La peur, le manque de confiance en soi inhibent les actions utiles. Que vous soyez débutant ou expérimenté, si vous n’avez pas une estime de vous, vous ne parviendrez pas à grand-chose. Il ne s’agit pas d’être imbu de sa personne ou d’être arrogant. Non, vous devez simplement connaître vos forces et avoir des pensées positives pour avoir un équilibre intérieur.

Que retenir ? Le swing est un genre musical et un style de danse qui provoque une envie de se mouvoir. Il sollicite énormément le corps et stimule l’esprit créatif. Pour se perfectionner, il est conseillé de faire appel à un bon instructeur et de suivre les bonnes astuces.

Montre plus

Antoine

Prof de musique au collège, j'essaye d'apporter une touche d'originalité et d'énérgie à mes cours afin que mes élèves ne s'ennuient pas trop !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close