Chansons populaires

Hue Dada : Paroles et origines de la chanson

Avez-vous déjà entendu parler de l’expression ʺHue dadaʺ ? Avez-vous déjà écouté sa chanson ? Sinon, c’est l’occasion idéale pour en savoir plus sur les paroles et origines de cette chanson. Des informations sur cette expression très souvent utilisée sont aussi disponibles. Pour cela, consultez toutes les informations qui suivent.

Paroles de la chanson

Hu’ dada ! (bis)
Sur le ch’val de son papa !
Il a tant mangé d’aveine,
Qu’il a perdu son haleine.
Il a tant mangé de blé,
Qu’i n’peut plus sauter.
Hu’ ! hu’ ! hu’ ! hu’ ! dada !


Origine étymologique

Le hue dada est une expression d’origine anglaise qui est utilisée comme étant un vocable enfantin pour faire avancer un cheval. Au temps des voitures à cheval, les cochers criaient « dia dia » pour faire avancer leur monture. ʺHueʺ et ʺdiaʺ ont alors été des cris de charretiers pour exciter un cheval et le faire avancer, ou des cris de laboureur pour faire aller le cheval de trait à droite ou à gauche, respectivement.

Les jeunes enfants répétaient cette expression avec empressement et d’une autre manière « da da ! ». C‘est de là que les chevaux ont commencé à se faire appeler « dada ! » Ceci amusait beaucoup les enfants, car ils avaient tous eu un jour ou l’autre un cheval en jouet avec lequel ils passaient de longs moments à s’amuser.

Origine par extension

Celui qui tire à hue et à dia (simultanément) fait preuve d’un manque d’organisation certain ou est condamné à être écartelé. Autrefois, l’expression « il n’entend ni à hue, ni à dia » s’utilisait pour dire de quelqu’un qu’« on ne saurait lui faire entendre raison ».

 

Par extension, le hue dada désignait alors :
  • un hobby ;
  • une passion ;
  • une idée ;
  • un passe-temps ;
  • un sujet sur lequel on revient sans cesse.

C’est le fait de parler de ses passions et revenir à son sujet de conversation favori. La personne qui l’enfourche est la personne qui parle, c’est-à-dire celle qui revient sur le même sujet de conversation.

Signification de « Hue dada »

Outre le fait qu’il soit un concept désormais répandu, le hue dada est aussi un état. En fonction du contexte, cette expression peut prendre diverses significations.

Hue dada, c’est se libérer

Être Hue dada, c’est laisser tout ce qui vous empêche, vous confine, vous restreint à la porte de la salle d’un concert. C’est oublier d’où vous venez, ce qui vous attend à la sortie, et “juste être “là. C’est être intensément présent à vous-même, pour vous offrir une heure de liberté, de fun, de folie partagée.

Hue dada, c’est faire voyager son esprit

Être Hue dada, c’est vous octroyer une parenthèse hors de l’espace-temps, pour vous arracher à tous les carcans, à commencer par celui de votre esprit.

Hue dada, c’est s’amuser

Avec Hue dada, l’artiste vous offre un espace de liberté totale, et vous invite avec beaucoup de générosité à basculer avec lui de l’autre côté du miroir, le temps d’un concert.

Hue dada, c’est danser

C’est un mouvement artistique, mouvement éphémère, mais essentiel par ses propositions innovantes, sa générosité, la participation d’artistes très jeunes.

Hue dada, c’est jouer avec les enfants

C’est un mouvement qui consiste à prendre votre tout-petit sur vos genoux pour le “faire sauter”. Ceci amuse beaucoup les enfants, car ils se sentent comme sur un cheval.
En plus de ces significations, le hue dada, c’est :
  • aller dans des directions opposées ;
  • agir de manière contradictoire ;
  • agir de façon désordonnée.
Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close