Origine : Alsace
Année de l'arrangement : 2001


 

Weihnachtslied (2)

(Noël)


Mey, was ist das für ein Brausen,
Mehr als wundervolle Sach ?
Alle Glocken hör ich sausen
Was begiebt sich diese Nacht ?
etc.


traduction

Mariette, quelle est cette rumeur,
Chose plus que merveilleuse ?
J'entends tinter toutes les cloches,
Que se passe-t-il cette nuit ?
Quel vacarme et quel tumulte
S'élèvent partout ?
Même dans les hauteurs du ciel
On entend résonner la musique.

 

« Venez accourir avec joie,
Venez écouter ma voix,
Venez sans retard et sans peur,
Ecoutez la nouvelle que je vous apporte :
Dieu est venu sur la terre,
Que pourrait-il y avoir de plus inouï ?
Il se fait homme pour nous,
Enfant, il vient de naître. »

 

Lui qui auparavant habitait
Dans le palais céleste,
Ne se ménage pas lui-même,
Il est couché maintenant dans la froide étable;
Il est venu ici-bas,
Et il a pris sa demeure
Là où la bise pénètre
De tous les côtés.

 

Il est né pauvre sur la terre,
Dans la crèche de Bethléem,
Rien que pour chercher ce qui était perdu,
Depuis l'antique chute d'Adam.
Lui qui devrait encore dormir
Dans le duvet des plumes,
Son petit lit se compose maintenant
De foin, de paille et de chardons.

 

Dieu fit part aussi de cette merveille
Aux pasteurs dans la campagne,
Comment et en quel lieu
Le Sauveur est venu sur la terre :
« Levez-vous et ne tardez pas,
Dit l'ange précipitamment,
Courez à Bethléem,
Pour adorer cet enfant. »


Source : J. B. Weckerlin - Chansons populaires de l'Alsace, t. 1 page 76