Chansons populaires

Il pleut bergère : paroles et origines de la chanson

La musique est présente et occupe une place très importante dans la vie des hommes depuis la nuit des temps. Ainsi, le dix-huitième siècle en France sera marqué par un tournant dans l’évolution de la musique tant sur le plan des innovations techniques que des avancées dans la théorie de la musique. De nombreux courants majeurs virent le jour ; c’est le cas de l’opéra-comique qui est un genre d’opéra très apprécié par le public. Parmi ces nombreux chefs-d’œuvre de l’époque figure la célèbre chanson de Fabre d’Églantine « Il pleut bergère » qui connut un succès remarquable jusqu’à nos jours. Découvrez donc les paroles et les origines de cette chanson qui a marqué les générations à travers de nombreux siècles.

« Il pleut bergère » : en savoir plus sur l’opéra-comique

L’opéra-comique est un genre d’opéra où les scènes chantées alternent avec des dialogues parlés. Dérivé de la comédie-ballet, il n’est pas forcément comique ni conclu par un dénouement heureux. Il a également son histoire et son propre style. Il permit aux compositeurs de cette époque d’effectuer de nombreuses expérimentations en faisant disparaître des éléments de comédie et de parodie.

Les origines de l’opéra-comique

L’opéra-comique apparaît au dix-huitième siècle et aborde aussi bien des sujets fictifs que des sujets historiques. Dans la seconde moitié du dix-huitième siècle, il va plus loin en abordant également des sujets traitant de la vie quotidienne et surtout référant à l’actualité. « Il pleut bergère » illustre bien fort cet exemple. « Il pleut bergère » est une chanson française tirée de l’opéra-comique en un acte Laure et prétarque. Elle fut l’œuvre du célèbre poète Phillipes-François-Nazaire Fabre connu sous le nom de Fabre d’Églantine. Elle fut également connue sous les intitulés de « L’orage », « L’hospitalité », « Le retour aux champs » avant de s’imposer sous son titre actuel de « Il pleut la bergère » vers les années 1787. Vous pouvez également retenir que la musique française de la fin du dix-huitième siècle fut marquée par des artistes venant de l’Italie comme le célèbre Luigi Cherubini.

Les paroles

Il pleut, il pleut bergère
Rentre tes blancs moutons
Allons sous ma chaumière
Bergère, vite allons
J’entends sous le feuillage
L’eau qui tombe à grand bruit.
Voici, venir l’orage,
Voici l’éclair qui luit.

Entends-tu le tonnerre ?
Il roule en approchant.
Prends un abri bergère,
A ma droite en marchant.
Je vois notre cabane.
Et tiens voici venir
Ma mère et ma sœur Anne
Qui vont l’étable ouvrir.

Bonsoir, bonsoir ma mère
Ma sœur Anne bonsoir
J’amène ma bergère
Près de nous pour ce soir
Va te sécher, ma mie
Auprès de nos tisons
Sœur, fais lui compagnie
Entrez petits moutons.

Soignons bien, oh ma mère,
Son tant joli troupeau
Donnez plus de litière
A son petit agneau
C’est fait allons près d’elle
Eh bien donc te voilà
En corset qu’elle est belle
Ma mère voyez là.

Soupons, prends cette chaise
Tu seras près de moi
Ce flambeau de mélèze
Brûlera devant toi
Goûte de ce laitage
Mais tu ne manges pas ?
Tu te sens de l’orage,
Il a lassé tes pas.

Eh bien voilà ta couche,
Dors-y bien jusqu’au jour,
Laisse moi sur ta bouche
Prendre un baiser d’amour
Ne rougis pas bergère,
Ma mère et moi demain,
Nous irons chez ton père
Lui demander ta main.

Écouter la musique

Partition et notes

 

Les grandes personnalités de l’opéra-comique de cette période

De nombreux compositeurs ont exercé une grande influence sur l’évolution et le développement de ce genre lyrique durant la Révolution française. À l’image du célèbre Fabre d’Églantine dont l’œuvre « Il pleut bergère » connut un succès retentissant, vous pouvez également retenir certains auteurs tels que : André Gréty, Jean-Pierre Soulier, Pierre Gaveaux, Jean-François Le Sueur, Luigi Cherubini, Nicolas Méhul… Ils ont tous marqué de leur empreinte cette merveilleuse période de la Révolution française. Il convient toutefois de retenir que Méhul, Cherubini et Le Sueur ont rendu ce genre musical plus mélodramatique en faisant disparaître subtilement les éléments de comédie et de parodie.

Les œuvres de l’opéra-comique qui ont marqué cette époque

Ces personnalités ont marqué cette période à travers la qualité de leurs œuvres. Elles utilisaient un vocabulaire courant et une intrigue facilement compréhensible en vue de toucher un grand public n’ayant pas forcément une grande culture littéraire. Parmi les œuvres les plus populaires, vous pouvez avoir par exemple :
  • « Richard cœur-de-lion » de André Gréty ;
  • « Médée » de Luigi Cherubini ;
  • « L’amour filial » de Pierre Gaveaux ;
  • « Les fous de médine » de Jean-Pierre Soulier ;
  • « Il pleut Bergère » de Fabre d’Églantine.

Toutes ces œuvres ont connu un grand succès : « Il pleut bergère » de Fabre d’Églantine continue même d’être chantée par et pour les enfants depuis des siècles. Elle est même considérée comme une « comptine » et joue un rôle incontestable dans l’éveil des enfants.

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close