Origine : Haute-Savoie
Année de l'arrangement : 2004


 

L'alouette


  'Na brav' aluïëtä
Matin s' tê lëvâ :
bis

Matin s' tê maritá, riri.
Tonton, mari, maritá
Matin s' tê lëvâ.
etc.


traduction

Une jolie alouette
De bon matin s'était levée.

2.
Droit en haut des nues.
La pauvresse est montée.

3.
Là, on l'entendait
Si on ne la voyait pas.

4.
Là, on l'entendait
Chanter ses tirliri.

5.
Là, elle faisait des prières
Pour tous les damnés.

6.
Puis sur ce vieux noyer
Elle est venue se reposer.

7.
La branche était sèche,
L'oiseau est tombé.

8.
Ma pauvre alouette
T'es-tu bien fait du mal ?

9.
Je me suis rompu l'aile
J'ai le cou cassé.

10.
Au pied de cet arbre,
Pour me consoler.

11.
Avec des fleurs roses
Je l'ai enterrée.


Source : Jean Ritz - Les chansons populaires de la Haute-Savoie, éd. Mutus Liber page 119
et
Julien Tiersot - Chansons populaires recueillies dans les Alpes françaises, page 505

Chanson en patois de Thônes communiquée à J. Ritz par Aimé Constantin.