Origine : Franche-Comté
Année de l'arrangement : 2005


 

Entre la rivière et le bois


Entre la rivière et le bois (bis)
Il y a t-une bergère
C'est en gardant ses blancs moutons
Qu'elle s'est endormie.

 

2.
Un gros loup vint sortant du bois (bis)
Avec sa gueule ouverte
Il a couru dans le troupeau
Il a pris la plus belle.

 

3.
Quand la bergèr' s'est éveillée (bis)
Cria : Vierge Marie !
O qui me rendra ma brebis
Je serai son amie.

 

4.
Un beau seigneur sortant du bois (bis)
Avec son épée nue
A fait trois tours autour du loup
La brebis a sauvée.

 

5.
— Tenez, bergèr' votre brebis (bis)
Mettez-la dans les autres;
Si je vous fais un plaisir,
Vous m'en ferez un autre.

 

6.
— Mais quel plaisir désirez-vous ? (bis)
Voici le mois de mai
Quand je tondrai mes blancs moutons
Vous aurez de leur laine.

 

7.
— Je ne suis pas marchand drapier (bis)
Je ne vends pas de laine
Accordez-moi z-un doux baiser
Pour satisfair' mes peines.

 

8.
— Oh ! non, monsieur, je n'oserais (bis)
Mon pèr' qui nous écoute,
Ma mèr' la-haut dans le grand bois
Nous frapperaient sans doute.


Source : Charles Beauquier - Chansons populaires de Franche-Comté, page 104

 

Voir d'autres versions de ce chant :

Entre la rivière et le bois (2) (Bretagne - C.-d'Armor) n° 1871 page 94

Entre la rivière et le bois (4) (Pays de Guérande) n° 2439 page 122